Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Persévérance dans la méditation

Comme nous le savons tous, nous commençons à méditer environnés de toute notre confusion. On ne comprend même pas très bien pourquoi on médite. Je pense que beaucoup d’entre nous commencent par être des méditants très réticents. Nous en avons entendu parler, et nous nous y mettons timidement. Mais peu à peu, une lueur point à l’horizon. Nous nous disons qu’il pourrait bien y avoir quelque chose là-dedans. Nous sommes toujours environnés de ténèbres, mais il y a une toute petite lueur. Quand cela se produit, la première chose à faire est de se mettre à méditer sérieusement, non timidement, mais avec tout son cœur. Cela veut dire réserver du temps matin et soir pour ce mode de révélation. C’est la première chose à faire. La deuxième étape consiste à s’engager (et il faut être patient parce que cela prend du temps) à répéter le mot de prière pendant toute la durée de sa méditation. Ne vous découragez pas si vous êtes lents à démarrer ! Il faut quatre ou cinq ans à certains pour y arriver. Mais la persévérance vous fera découvrir que la répétition du mot de prière est comme une dissipation très douce et très progressive des ténèbres. Imaginez un instant une grande salle sombre et vide. Chaque fois que vous dites votre mot de prière, c’est comme si vous allumiez une fragile petite bougie. Et je pense qu’en l’allumant, nous avons souvent l’impression que la précédente s’est éteinte. Mais très progressivement, le jour se lève et on commence à réaliser que toute la salle est inondée de lumière. La merveille de la méditation, c’est que cette révélation que la lumière a conquis les ténèbres et que Jésus est la lumière prend une dimension universelle dans votre existence. Tout et tout le monde est désormais inondé, illuminé par cette lumière. Le Chemin de la méditation

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.