Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

La liberté de s’ouvrir à Dieu

Notre société nous entraîne à rester infantiles, dépendants de stimuli et d’amusements extérieurs, ingurgitant des expériences toutes prêtes que nous appelons divertissements et qui sont à l’esprit ce que sont pour le corps les plats cuisinés, symboles avec la télévision de notre culture. En découvrant l’existence d’une telle responsabilité dans nos vies, nous sommes tentés et entraînés à la fuir et à nous retrancher de nouveau dans les divertissements et les dispersions infantiles. La responsabilité de fournir une réponse d’adulte nous apparaît comme une amputation de notre liberté. C’est pourquoi la méditation est si importante pour nous tous. Elle nous prépare à la vraie liberté qui vit et exulte au cœur de ce mystère d’amour au-dedans de nous, le mouvement d’énergie divine qui est aussi l’immobilité de notre pèlerinage de foi. Prier dans les profondeurs infinies de notre esprit, qui est la profondeur de Dieu, c’est être totalement libre. Notre méditation quotidienne, cette expérience d’approfondissement qui fleurit sur le treillis de notre discipline, nous enseigne la leçon essentielle de la maturité : la liberté ne consiste pas à faire ce que l’on veut mais à être qui l’on est. Être libres, c’est avoir été libéré et relâché dans l’être par une puissance d’amour plus grande que la puissance de l’ego ; c’est avoir rencontré l’Autre et lui avoir répondu humblement. La liberté, c’est celle de s’ouvrir à Dieu, fondement de notre être et structure de toute réalité, intérieure et extérieure. C’est être sauvé par l’amour de l’esclavage de la conscience de soi et de la préoccupation pour soi. Letters from the Heart

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.