Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Apprendre à rester immobile

Réussite et échec cèdent la place à ce que nous découvrons être vrai par expérience personnelle en méditant : la mort et la résurrection. Chaque fois que nous nous asseyons pour méditer, nous mourons à nous-mêmes et nous ressuscitons au-delà de nos limitations à une vie nouvelle en Christ. Nous savons que c’est Sa vie en nous, Son Esprit qui habite en nos cœurs, qui est réel et l’énergie essentielle de notre croissance. Nous savons aussi que nous ne pouvons atteindre notre plein potentiel que si nous sommes enracinés dans cette réalité, enracinés dans cet amour, et si nous vivons de sa puissance. Nous devons apprendre à dire notre mot. Nous devons apprendre à le dire du début à la fin de notre méditation. Nous devons comprendre que c’est la discipline quotidienne de notre méditation qui finira par démasquer l’ego. Démasqué, il disparaît. Ne soyons pas impatients ni découragés. Nous devons dire notre mot, avec foi, jour après jour. Réussite ou échec n’auront plus aucune importance. La seule chose qui importe est la réalité de Dieu, la réalité de Sa présence dans notre cœur, et notre propre réalité dès lors que nous répondons à cette présence. La discipline s’apprend d’abord par l’immobilité corporelle. Nous devons apprendre à rester immobile pendant tout le temps de la méditation. Elle s’apprend ensuite par la répétition fidèle du mot de prière. Le Chant du silence

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.