Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Carême 2022 – Samedi de la 5e semaine de Carême – 9 avril 2022

 

Réflexions quotidiennes du Carême 2022:

Samedi de la 5e semaine de Carême (2022-04-09)

Dans le mythe du Roi Pêcheur, le jeune chevalier en formation, Parsifal, apprend que les bons chevaliers doivent parler peu et ne poser que les questions nécessaires. Suivant cette instruction, il rate l'occasion d'interroger un roi mutilé, gardien du Graal. Il aurait dû demander au roi blessé pourquoi il souffrait et pourquoi son royaume était devenu un désert infertile. Parsifal passe des années à attendre sa seconde chance. Après une longue errance, il retrouve le roi, assis à pêcher dans un paysage gelé, regardant dans l'eau stagnante le reflet de son linceul. Accablé, dans un monde stérile qu'il a lui-même créé, sa blessure ne guérit pas et sa maladie s'infiltre dans tout son royaume.

Cette fois Parsifal, devenu plus sage, demande ce qu'est le Graal et à qui il sert. Le sort mortel qui pesait sur le roi et sur la terre est brisé et la santé et la vitalité reviennent.

Alors que nous nous préparons à entrer dans la Semaine Sainte, ici à Bonnevaux, nous accueillerons des chevaliers errants et des dames pour une retraite de réflexion sur les mystères de la Passion et de la Résurrection. Le Carême - et l'unité qu'il nous a appris à ressentir avec la souffrance de l'Ukraine et celle des hommes du monde entier - prend tout son sens.

Ce mythe antique est une clé qui nous aide à comprendre ce que le monde chrétien va revivre. La retraite se fera également en ligne, de sorte que vous pourrez vous joindre à nous sur le cloud d'Internet comme dans le nuage de l'inconnaissance.

Le premier intérêt de cette histoire, en tant que clé des mystères de Pâques, est peut-être l'accent qu'elle met sur la question de la rédemption. Le destin de Parsifal est de guérir le roi (dont il s'avérera plus tard qu'il s'agit de son propre oncle) et de rendre ainsi la verdure à la terre. Cependant, sa tâche ne s’accomplit pas par un silence passif ni simplement par l’activité, mais par la perspicacité.

Cette sagesse est libérée par une question, qui elle-même ne naît pas seulement de la curiosité. Elle n'est pas superficielle. C'est la quête du cœur pour la vérité - et c'est pourquoi elle est désintéressée, altruiste. La Croix est le grand point d'interrogation qui plane sur le monde. Sa signification ne peut s’exprimer par des mots. Mais si nous demandions humblement à qui elle est destinée ? Peut-être verrions-nous alors la résurrection comme le grand point d'exclamation qui révèle la vie et le but de toute chose.

Laurence Freeman OSB

Partager