Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Redécouvrir notre capacité d’émerveillement

Deux paroles de Jésus sont particulièrement importantes quand on commence à méditer. La première est : « Si vous ne retournez à l’état des enfants, vous n’entrerez pas dans le Royaume des Cieux . » (Mt 18, 3) Pour apprendre à méditer, nous devons apprendre à être très simples, nous devons réapprendre à être à l’égal des enfants. Nous devons apprendre – comme le fait un enfant – en accueillant l’enseignement avec foi et en nous adonnant à sa pratique. Nous devons apprendre à redécouvrir la capacité d’émerveillement qui vient de la foi et de la pratique combinées. Nous la perdons si facilement en perdant notre simplicité initiale. La méditation est un retour à l’innocence, et le signe de ce retour est la restitution d’un état d’émerveillement. L’autre parole utile de Jésus est : « Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il se renie lui-même. » (Lc 9, 23)  En récitant votre mot de prière, il vous faut abandonner vos pensées, vos théories et idées, votre imagination, vos peurs et vos rêves, pour être simplement là, écoutant le son du mot de prière. Quoi que vous fassiez, ne pensez pas à vous-même. Si vous constatez – comme nous le faisons tous – qu’il est difficile de maintenir un tel lâcher-prise, dès que vous constatez que vous êtes distrait ou que vous recommencez à penser à vous, revenez très doucement et très humblement au mot de prière. Le mot de prière est un grand maître d’humilité. The Heart of Creation  

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.