Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

La méditation au centre de l’action

On a tendance à considérer la méditation comme de l’inactivité. Beaucoup de gens pensent, me semble-t-il, que la méditation soit nous prépare à l’action, soit nous redonne des forces après l’action, mais plus on médite, plus on réalise qu’elle n’est pas une voie d’inactivité. Elle n’est pas en dehors de la sphère de l’action, mais plutôt au centre de l’action. On pourrait, je pense, la décrire comme « action pure ». Elle est la forme la plus haute d’action humaine, et parce qu’elle est action pure, elle nous emmène dans le royaume de l’« être pur ». Celui qui suit ce chemin ne rejette rien. On ne rejette rien de notre individualité, et on se découvre intégrés, toutes nos capacités, tous nos dons, le don total de notre création, intégré, en harmonie avec la source de notre être, en harmonie avec l’être. La difficulté pour nous, c’est d’être suffisamment immobiles et d’apprendre à dire le mot de prière avec suffisamment de foi, et chacun doit l’apprendre par soi-même. Mais vous devez comprendre que dire le mot de prière a pour but de vous mettre en contact avec vous-mêmes, et en cheminant au-delà de vous-mêmes, vous entrerez en contact avec l’être pur, avec Dieu. Nous devons comprendre que nous n’appartenons pas à nous-mêmes, nous appartenons à Dieu, et par conséquent, nous ne cherchons pas à nous posséder nous-mêmes. Nous ne cherchons qu’à être, à être pour Dieu. Écoutons ces paroles de Paul dans la Première Lettre aux Corinthiens : Ne savez-vous pas que votre corps est un temple du Saint-Esprit, qui est en vous et que vous tenez de Dieu ? Et que vous ne vous appartenez pas ? Vous avez été bel et bien achetés ! Glorifiez donc Dieu dans votre corps[1]. Being on the Way [1] 1 Cor 6, 19-20.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.