Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Humilité et persévérance

Apprendre à méditer est un processus, et comme tout processus, cela prend du temps. Nous devons devenir très patients et humbles. Compte tenu de notre éducation et de notre expérience, c’est un grand défi de nous contenter de dire un mot. Nous devons être très patients avec notre lenteur et notre manque de persévérance. Je pense qu’au début, nous avons tous tendance à commencer et à arrêter, puis à recommencer ; nous avons tous besoin de courage et d’encouragement. L’humilité et le courage consistent à y revenir malgré tout. Les courageux et les humbles sont ceux qui recommencent. En effet, chaque fois que nous méditons, que nous nous asseyons pour méditer, nous prenons un nouveau départ. Il n’est donc pas surprenant que la persévérance nous fasse avoir une meilleure opinion de nous-mêmes et nous sentir mieux. En apprenant à dire le mot de prière, nous apprenons à abandonner toutes nos idées, nos projets, nos schémas de pensée et, le moment venu, jusqu’à la conscience de soi-même. Nous les lâchons parce que nous savons que nous devons entrer dans un silence total. Le Chant du silence

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.