Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Être totalement à la disposition du Tout-Autre

Il est très difficile de définir ce qui amène une personne à vouloir méditer. Cela m’a toujours déconcerté. Il semble y avoir tellement de raisons pour lesquelles les gens se mettent à méditer. Mais je pense qu’il n’y en a qu’une pour laquelle ils continuent. On pourrait la décrire comme un engagement croissant à vivre dans le réel. Plus on médite et plus on persévère, malgré les difficultés et les faux départs, et plus il devient clair que l’on doit continuer si l’on veut mener sa vie d’une manière sensée et profonde. Il ne faut jamais oublier la voie de la méditation : réciter son mot du début à la fin de la période de méditation. C’est fondamental, axiomatique, et ne laissez rien vous dissuader de cette vérité. Au cours de vos lectures, il se peut que vous rencontriez toutes sortes de variantes et d’alternatives. Mais la discipline, l’ascèse de la méditation nous adresse cette exigence absolue : nous devons abandonner complètement notre moi, nous devons abandonner complètement nos pensées, nos analyses et nos sentiments, afin d’être totalement à la disposition du Tout-Autre. Et nous devons le faire d’une manière absolue, c’est ce que le mot de prière exige de nous : de le dire du début à la fin, en toute simplicité et avec une absolue fidélité. Le Chant du silence

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.