Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Écouter Sa parole en nous

En parlant de la méditation aux gens, j’ai souvent constaté que les premières personnes à comprendre de quoi il s’agit étaient les non-chrétiens, voire les personnes sans religion. Aux yeux de beaucoup de chrétiens pratiquants et de nombreux prêtres, moines et religieuses, le mot de prière leur apparaît, au premier abord, comme une technique de prière d’une nouveauté douteuse, ou quelque truquage exotique, ou encore une sorte de thérapie qui peut vous aider à vous relaxer mais ne saurait revendiquer le nom de chrétien ! C’est un bien triste état de fait. Tant de chrétiens ont perdu tout contact avec leur propre tradition de prière. Nous ne profitons plus comme il le faudrait de la sagesse et des conseils avisés des grands maîtres de la prière. Tous ces maîtres s’accordent pour dire que dans la prière, ce n’est pas nous qui prenons l’initiative. Nous ne parlons pas à Dieu ; nous écoutons Sa parole en nous. Nous ne Le cherchons pas, c’est Lui qui nous a trouvés. Walter Hilton, au xive siècle, l’a formulé très simplement : « Vous-mêmes ne faites rien ; vous Lui permettez simplement de travailler dans votre âme. » (1)  Le conseil de sainte Thérèse lui fait écho, elle nous rappelle que tout ce que nous pouvons faire dans la prière est de nous rendre disponibles. Le reste relève du pouvoir de l’Esprit qui nous conduit. Un mot dans le silence, un mot pour méditer (1) L’Échelle de la perfection, II, ch. 24.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.