Méditation, chemin de simplicité

méditer chaque jour et trouver la paix intérieure
Extrait du livre de John Main "Méditer chaque jour et trouver la paix intérieure", disponible sur notre boutique.

Le mot « méditation » vient du latin meditare, formé à partir de l’expression stare in medio, rester au centre. De même pour le mot « contemplation ». Il ne signifie pas regarder quelque chose, Dieu ou quelqu’un d’autre. Contempler, c’est « être dans le temple » avec Dieu. Le temple est notre cœur, les profondeurs de notre être.

En méditant, nous quittons les couches superficielles de notre vie et entrons dans quelque chose qui est profond ; en méditant, nous quittons les choses passagères, éphémères de la vie pour entrer dans ce qui est éternel. Le but ultime de toute religion est de re-lier, et le lien qu’il s’agit de rétablir est essentiellement celui qui nous rattache à notre centre profond. Être re-lié à notre centre est le but de toute religion. Nous savons par la révélation chrétienne que l’Esprit de Dieu demeure dans notre centre, dans les profondeurs de notre esprit. La vérité que nous découvrons par l’expérience personnelle – pour peu que nous accomplissions le pèlerinage vers ce lieu de sainteté – est qu’il n’y a qu’un centre et que ce centre est partout.

Le chemin est celui du désapprentissage. Le chemin est celui de la dépossession. Le chemin est celui de la simplicité. Nous désapprenons et nous nous dépossédons de nous-mêmes en nous détournant de nos propres paroles et pensées pour demeurer uniquement avec le mot de prière. Voilà ce qui nous conduit dans la profondeur. Chacun doit comprendre qu’on ne peut se contenter de faire juste un peu de méditation. Si vous voulez méditer, alors il faut lui donner une place centrale dans votre vie.

Le Chemin de la méditation

John Main
A propos John Main 351 Articles
John Main, moine bénédictin, est le fondateur du mouvement international de la méditation chrétienne. Après avoir appris à méditer auprès d’un maître hindou, il a découvert que, dans l’antiquité, des moines chrétiens comme Jean Cassien pratiquaient la prière d’une manière analogue.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire