Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

31 juillet 2021

(Photo : Laurence Freeman, Irlande)

Sagesse du jour                                (2021-07-31)

Si nous acceptons cette conception de Dieu que présente l'histoire du fils prodigue, un Dieu qui n'est pas rancunier, qui ne juge pas mais qui n’est qu’amour pur, sans mélange, amour fou - je veux dire un amour passionné, pas dans le contrôle - alors si c'est notre image de Dieu, c'est ainsi que nous pouvons nous ouvrir à Dieu. La méditation consiste alors à trouver ce Dieu en nous. Qu'entendons-nous par "en nous" ? Cela signifie qu’il est avec nous, en relation avec nous, sans séparation possible. C'est pourquoi, dans la tradition contemplative chrétienne en particulier, il est dit que se connaître, c'est connaître Dieu. La connaissance de soi mène à la connaissance de Dieu. Peu importe en ce sens ce que vous croyez lorsque vous commencez à méditer. Il suffit d'être ouvert à soi-même, puis de trouver le Dieu qui est en union indissoluble avec nous, car cet amour de Dieu ne peut nous rejeter. Tout comme le père dans l'histoire va au-devant de ses fils car il ne peut rejeter aucun de ces enfants qui sont les siens, si différents les uns des autres.

Laurence Freeman OSB, Grace at Work

Partager