Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

24 janvier 2022

(Photo : Laurence Freeman, Canada)

Sagesse du jour                 (2022-01-24)

Nous pouvons donc, bien sûr, rencontrer Dieu dans la dimension dualiste. Mais lorsque nous le faisons, cela peut nous conduire à la confusion et même à l’illusion. Nous pouvons limiter Dieu à cette dimension dualiste. Par exemple, lorsque nous disons dans la liturgie, "Dieu tout-puissant et éternel, nous te louons, nous te remercions", c’est une prière utile, qui a du sens, efficace. Mais si nous la prenons au pied de la lettre, alors nous restons ici-bas, à envoyer à Dieu des messages, des louanges et de l’adoration. En d'autres termes, nous sommes bloqués dans la métaphore et dans notre imagination dualiste. Ce n'est pas que Dieu n'est pas présent dans l'esprit dualiste ordinaire ou dans la vie quotidienne et dans nos niveaux de conscience, mais nous sommes toujours appelés par cette Présence et par ces signes de la Présence divine, qui est partout, au-delà du dualisme. Nous écoutons cette Présence et nous pouvons aussi la trouver dans l'inconscient.

Laurence Freeman OSB,  The Unconscious and Grace

e

Partager