Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

22 septembre 2022

(Photo Laurence Freeman, Irlande)

Sagesse du jour                 (2022-09-22)

Nous pouvons qualifier la méditation de "prière pure" parce que nous n'entrons pas dans la prière en essayant d'obtenir quelque chose de Dieu, en essayant de faire en sorte que Dieu exauce nos souhaits, nos désirs, ou réponde à nos prières. Mais nous entrons dans la méditation comme une pure prière, une contemplation, pour l'amour de Dieu lui-même, en prêtant attention à Dieu non pas pour les bénéfices que nous pouvons en tirer, mais parce que le faire est quelque chose de bon, de juste et de savoureux. Et en le faisant, nous pouvons éprouver l'attention divine envers nous, l'amour de Dieu pour nous. C'est pourquoi saint Jean écrit : "l'amour dont je parle n'est pas notre amour pour Dieu, mais l'amour de Dieu pour nous" (1 Jn 4, 10), car "Il nous a aimés le premier" (1 Jn 4, 19). Ainsi, dans la méditation, nous retournons au début, au premier éveil, qui est notre propre création. L'amour de Dieu pour nous est notre création, la source de notre être. C'est pourquoi nous nous sentons renouvelés. C'est pourquoi la méditation nous détend, pourquoi elle renouvelle notre espoir et devient une partie si revitalisante de notre vie. Parce que nous revenons constamment à ce point de départ qu'est notre propre création, aimée par Dieu et dotée de la capacité d'aimer en retour - quelle merveille !

Laurence Freeman OSB, Attention and Love 2

Partager