Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

17 août 2021

(Photo : Laurence Freeman, Irlande)

Sagesse du jour                                (2021-08-17)

Nous, les croyants, devons admettre que de nombreuses formes de prière ou d'expression de la prière que nous pratiquons peuvent être des formes de distraction. Elles peuvent l'être. La méditation, comme nous le savons, ne remplace aucune autre forme de prière que vous trouvez bénéfique ou par laquelle vous pouvez grandir dans votre amour de Dieu. Mais si nous n'avons pas cette centralité de la contemplation dans notre pratique de la prière, alors le danger est, et je ne suis pas ici méprisant, mais le danger est que notre religiosité, nos autres formes de prière, quelle que soit leur importance, peuvent devenir des distractions. Et l’on perd, ou cesse d’exercer, ou commence à perdre cette qualité primaire si importante de l'attention pure, qui est la prière pure. En fin de compte, si ce processus devait se poursuivre sans interruption, il ne ferait que conduire à un fanatisme religieux ou à une compulsion. Vous savez, le genre de pratiquant hyper religieux, mais qui ne prête vraiment attention à personne d'autre ou à rien d'autre, à part sa religion. C’est un fait auquel nous, les croyants, devons faire face.

Laurence Freeman OSB, Love and Attention 1

Partager