Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

12 septembre 2022

(Photo Laurence Freeman, Brésil)

Sagesse du jour                 (2022-09-12)

Nous prenons aussi conscience, après quelques années de méditation, des cycles et des schémas traversés à mesure que nous acceptons davantage ce que nous sommes, avec notre distraction, et que nous n’en ressentons ni honte, ni colère ni déception, mais que nous l’acceptons et continuons à avancer avec cela. Alors nous entrons dans des périodes de calme, d'intégration et d'harmonie et nous commençons à faire l'expérience de l'immobilité, à voir plus clairement dans les profondeurs de notre propre mystère et de notre âme. Puis un temps de distraction, de sécheresse ou d'aridité peut revenir à nouveau. Nous prenons alors conscience qu'un cycle de croissance se déroule en nous à mesure que nous progressons. Le progrès n'est pas linéaire. La nature est cyclique, elle a un rythme répétitif. Nous voyons cela en nous-même et l'acceptons. Nous devenons moins obsédés par le cerveau gauche, qui veut tout définir, mesurer, analyser et redresser, et nous sommes capables d'équilibrer nos modes de perception en faisant appel à l'hémisphère droit du cerveau pour qu'il prenne conscience de manière plus intuitive de ces connexions avec la nature. Les fruits de l'Esprit suggèrent ainsi un processus de croissance naturel.

Laurence Freeman OSB, Attention and Love 2

Partager