Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Adopter la discipline du voyage

La méditation n’est qu’un moyen d’accéder à la liberté. C’est la liberté que chacun peut trouver à condition d’adopter la discipline du voyage. Tout le monde peut découvrir cette liberté au fond de son cœur. Mais dès que j’emploie le terme discipline, on pense : N’est-ce pas une perte de liberté ? On ne peut s’empêcher d’aborder même la méditation avec notre indiscipline moderne en se disant : D’accord, je vais essayer, je verrai s’il y a quelque chose pour moi là-dedans ; si oui, je continuerai, sinon, j’abandonnerai et j’essaierai le jogging ou quelque chose d’autre. Mais on ne peut pas aborder la méditation de cette manière. Même commencer à méditer nous met face au défi que la discipline nous lance, à nous hommes modernes, car nous n’avons pas pour habitude de faire quelque chose sans un espoir de profit visible et rapide. Méditer, c’est comme respirer. Si vous voulez vivre en plénitude, une discipline spirituelle est aussi nécessaire à votre esprit que la respiration à votre corps. Elle vous donne l’espace où être, le silence où être et, surtout, la paix où être. Être en paix, c’est faire l’expérience d’une tranquillité et d’un ordre déjà présents dans votre cœur. Bien sûr, tout le monde aspire à cela : être en paix, être un, faire l’expérience, au centre de son être, de son harmonie avec tous les êtres. C’est précisément le but de la méditation. Le Chant du silence

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.