Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

8 janvier 2023

Loading

(Photo Laurence Freeman, Bonnevaux)

Sagesse du jour                 (2023-01-08)

La mort à soi est nécessaire, qu’on l’appelle kénose, dépouillement de soi ou annihilation comme les soufis. Il s’agit d’une mort aux attachements, aux peurs et aux fantasmes qui nous retiennent prisonniers d’un sentiment égoïste de séparation. Pourtant, cette mort ou ce détachement, qui ressemble à une séparation douloureuse en de nombreuses occasions de notre parcours spirituel ou de notre parcours de vie, cette mort à soi n'est pas une punition. Être appelé à se vider de soi n'est pas une punition mais une invitation. Le génie du christianisme est d’avoir compris que c'est en faisant ainsi que nous imitons Dieu le plus profondément. Si Dieu est un amour qui se vide de Lui-même en  descendant ou en venant vers nous, alors l’invitation de Dieu à nous vider de nous-même est l'imitation la plus profonde qui nous mènera à une union avec la source de notre être. C’est ainsi que Dieu vient, en se vidant de Lui-même, d'en haut et d'en bas, du conscient comme de l'inconscient.

Laurence Freeman OSB, The Unconscious and Grace

Partager

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.