Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

6 juin 2024

Loading

(Photo Laurence Freeman, Espagne)

Sagesse du jour                 (2024-06-06)

Lorsque nous méditons, lorsque nous transcendons et dépassons les limites de nos désirs et de nos peurs, de notre ego et de notre individualité, nous sortons de la compréhension culturelle de l'amour qui n’y voit qu’une force érotique et égoïste menant à la tragédie, la solitude, la déception, le désespoir même lorsqu'elle échoue et lorsqu'elle meurt. Nous nous en détachons pour adopter une vision de l'amour qui est celle de Dieu, une vision de l'amour que nous trouvons dans le Nouveau Testament et qui nous permet, chose incroyable, d'assimiler Dieu à l’amour : « Dieu est amour » (1 Jn 4,8). Je crois que cela ne peut se faire qu'à travers notre expérience. C'est pourquoi John Main insiste si souvent sur le fait que la méditation est une manière d'expérimenter. C'est l'expérience de l'amour à laquelle la méditation nous conduit qui renouvelle notre compréhension religieuse et notre vision spirituelle.

Laurence Freeman o.s.b., Aspects of Love 1

https://wccm.us4.list-manage.com/track/click?u=c3f683a744ee71a2a6032f4bc&id=9dae74be68&e=7d8aeb5347

Partager

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.