Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

15 avril 2022

(Photo : Laurence Freeman, Terre sainte)

Sagesse du jour                 (2022-04-15)

L'ego est la perception de soi, la conscience de soi. On le décrit parfois comme le "témoin" ; il regarde, observe, évalue peut-être ce que je fais ou ce que l'on me fait. Ce témoin, cette perception de soi, cet état de conscience ou élément de la conscience, représente-t-il l'état le plus élevé ? Eh bien, clairement non. Une raison pour laquelle nous pouvons dire que la conscience de l'ego n'est pas l'état le plus élevé est qu'elle n'existe pas toujours. Elle apparaît à un certain stade du développement humain, et elle ne peut à elle seule nous conduire au but ou à l'aspiration à l'unité, à la joie, à la paix, à la plénitude d'être que nous avons tous en nous. Et c'est ce qui fait de nous des êtres essentiellement humains. On pourrait donc dire que l'ego n'existe que dans le mental. Il n'est pas dans la conscience pure.

Laurence Freeman OSB, The Brick Wall of the Ego

Partager