Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

14 octobre 2021

(Photo : Laurence Freeman, Irlande)

Sagesse du jour                 (2021-10-14)

Si vous n'avez pas un minimum de conscience, elle ne peut pas se développer en attention et ne sera pas tournée vers de la compassion. La racine de la conscience s'abreuve donc à la source de la compassion. Elle réunit l'attention et le soin. C'est ce que signifie le préfixe "med", si vous vous souvenez - méditation, médecine - qui signifie "soin et attention", ce qui constitue l'ensemble des compétences de tout soignant et de toute relation de soin. On dit que les méditants réguliers ont un cerveau plus épais que les autres personnes, et des lobes frontaux plus actifs. Les tests et les recherches sur le cerveau des méditants montrent une diminution de l'activité dans les parties du cerveau qui forment le sens de l'espace et du temps, et cela a du sens. L'une des raisons pour lesquelles vous vous sentez peut-être moins stressé après avoir médité est que le temps est moins contraignant. On ressent également plus d'empathie, on se sent plus proche des autres plutôt que séparé d'eux ou isolé.

Laurence Freeman OSB, Health & Wholeness

Partager