Trouver la plénitude en Dieu

méditer chaque jour et trouver la paix intérieure
Extrait du livre de John Main "Méditer chaque jour et trouver la paix intérieure", disponible sur notre boutique.

La méditation est l’activité de la paix totale dans un silence qui englobe tout. Dans le silence de la méditation, nous aimons tout, nous aimons le Tout. Le chemin est celui de la discipline, le chemin de l’immobilité et du silence, le chemin du mot de prière. Nous ne cherchons rien si ce n’est la vérité totale, l’amour total, parce que nous savons que nous ne pouvons trouver la plénitude qu’en Dieu. Et en la trouvant, nous sommes nous-mêmes vivifiés de Sa vie et illuminés par Sa lumière. Jésus nous en a donné l’assurance : « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole et croit à celui qui m’a envoyé a la vie éternelle et ne vient pas en jugement, mais il est passé de la mort à la vie (Jn 5, 24). » Car dans cet acte de confiance nous ne pouvons que choisir Dieu lorsque nous nous savons choisis par Lui. C’est le passage de la mort à la vie.

Ainsi, la méditation n’a pas pour but de faire advenir quelque chose. Son but fondamental est de prendre pleinement conscience de ce qui est, d’être pleinement inséré, pleinement fondé sur ce qui est. Si nous voulions inventer un terme pour décrire ce qui précède tout langage, nous pourrions dire que la méditation concerne le simplement-être. Souvenez-vous comment, dans l’Exode, Dieu se décrit lui-même par ces mots : « Je suis… voici ce que tu diras : Je suis m’a envoyé vers vous. » Je suis est le temps présent du verbe être et Dieu est, essentiellement, présent. Méditer, c’est s’ouvrir pleinement à notre être présent. Ce que vous pouvez apprendre de la méditation, c’est que votre être atteint la plénitude quand vous êtes totalement ouvert à celui qui est Je suis.

Le Chant du silence

 

John Main
A propos John Main 353 Articles
John Main, moine bénédictin, est le fondateur du mouvement international de la méditation chrétienne. Après avoir appris à méditer auprès d’un maître hindou, il a découvert que, dans l’antiquité, des moines chrétiens comme Jean Cassien pratiquaient la prière d’une manière analogue.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire