Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Un chemin d’oubli de soi et de silence

La raison pour laquelle, peut-être, les gens ont souvent une mauvaise compréhension de cette voie de simplicité tient à la patience qu’elle requiert. Il nous faut revenir patiemment, jour après jour, à ce chemin d’oubli de soi et de silence. Cela peut prendre des mois, voire des années pour arriver à une claire vision du point de départ, ce premier degré de l’engagement inconditionnel par lequel démarre le voyage. Mais une fois en route, on découvre que la méditation quotidienne est la grande force d’intégration de notre vie. Elle donne profondeur et perspective à tout ce que l’on est et tout ce que l’on fait. La raison en est simple : on commence à vivre à partir de la source de l’intégrité, de la complétude, le Dieu qui seul est saint. On commence à vivre de la puissance de cet amour du Dieu qui est un, qui est l’origine créatrice de tout ce qui est et qui unifie tout en lui. Cette puissance est présente dans toute son immensité et sa simplicité dans nos cœurs, dans la conscience de Jésus. Le pouvoir intégrateur de la méditation touche toutes les dimensions de notre vie. Chaque partie s’accorde au tout. Toute notre vie s’aligne sur le Christ, et Sa présence se fait sentir partout. La voie qui y mène est la voie de l’humilité et de la connaissance de soi, de la simplicité et du silence, la voie du mot de prière. En toute humilité, douceur et patience, supportez-vous les uns les autres avec charité ; appliquez-vous à conserver l’unité de l’Esprit par ce lien qu’est la paix.(Ep 4, 2-4) Word Made Flesh  

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.