Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Un chemin de foi

Considérons ce que dit Jésus à propos de celui qui se soucie de sa sécurité et qui se perd, tandis que celui qui se laisse perdre « à cause de moi » trouve son vrai soi[1]. Méditer, c’est se perdre, être absorbé en Dieu, entièrement perdu dans la généreuse immensité que nous appelons Dieu. Aucun d’entre nous ne pourra jamais entrer en contact avec le sens plénier ou parvenir à une compréhension plénière, à moins d’être prêt à se laisser perdre pour le Royaume. Aucun de nous, en d’autres termes, ne parvient à la connaissance sans la foi. La plénitude de la connaissance est impossible sans la plénitude de la foi. Et la méditation est un chemin de foi parce que c’est une entrée dans l’altérité de Dieu. Or, pour s’engager sur cette voie, pour avancer sur ce sentier avec une vraie sincérité, nous devons apprendre à détacher complètement notre attention de nous-mêmes pour ne regarder que devant. Nous devons apprendre à regarder vers l’amour pur. Et le moyen d’apprendre, c’est la voie du mot de prière. Quand vous méditez jour après jour, dites simplement votre mot, faites-le résonner dans votre cœur. Ne vous demandez pas : Quel profit vais-je en tirer ? Est-ce que j’y prends plaisir ? Quelles intuitions cela m’apporte ? Comment je me sens ? Autant de questions qui ne peuvent que nous faire régresser dans le cul-de-sac de l’ego. Récitez votre mot de prière et rien d’autre. Le seul problème de la méditation, c’est sa simplicité ! Si seulement nous pouvions apprendre à dire notre mot avec la simplicité d’un enfant, avec une foi enfantine, nous nous perdrions nous-mêmes. Nous nous perdrions en Dieu, et en nous perdant, nous trouverions le chemin de la relation avec tout. Nous trouverions notre chemin vers l’Amour. The Heart of Creation [1] Mt 10, 39.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.