Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Pas de demi-mesure

Il n’y a pas de demi-mesure possible, on ne peut pas décider de faire « un peu » de méditation. Le seul choix, c’est de méditer pour enraciner sa vie dans la réalité. La réalité, c’est celle de la liberté – autrement dit que l’on est libéré pour être, être en plénitude, à chaque instant de sa vie. À mon sens, c’est là le message de l’Évangile et le but de la prière chrétienne : un engagement à la vie, et la vie éternelle. Jésus a enseigné que le Royaume des Cieux était ici et maintenant. Ce que nous avons à faire, c’est d’y être ouverts, ce qui implique un engagement de notre part. Écoutons les paroles de Jésus dans l’Évangile de Matthieu : Le Royaume des Cieux est semblable à un trésor qui était caché dans un champ et qu’un homme vient à trouver : il le recache, s’en va ravi de joie vendre tout ce qu’il possède, et achète ce champ. Le Royaume des Cieux est encore semblable à un négociant en quête de perles fines : en ayant trouvé une de grand prix, il s’en est allé vendre tout ce qu’il possédait et il l’a achetée[1]. Voilà le type d’engagement dont nous avons besoin, celui de méditer chaque jour et, dans notre méditation, de réciter le mot de prière du début à la fin de notre méditation. Le Chemin de la méditation [1] Mt 13, 44-46.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.