Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Parvenir à la santé fondamentale de l’esprit

Le gros problème auquel nous sommes tous confrontés est de déterminer ce qui est vraiment important dans notre vie et ce qui est futile ; d’apprendre à faire la différence entre ce qui passe et ce qui dure. Selon l’auteur médiéval anglais Jean de Salisbury : « Il est impossible à qui cherche la vérité de tout son cœur de cultiver ce qui n’est que vide. » Voilà le défi auquel nous sommes tous confrontés : ne pas cultiver ce qui est vide, parce que nous aspirons de tout notre cœur à la vérité, à l’amour. La méditation est primordiale pour chacun de nous parce que nous vivons dans une société qui est en réel danger de perdre sa santé mentale. Un esprit humain qui est sain a besoin d’expansion. Nous avons tous besoin d’espace pour respirer, pour nous dilater, pour remplir nos poumons de vérité, d’amour. Si nous sommes en bonne santé, nous savons que nous devons franchir toutes les frontières pour rejoindre ce qui est au-delà. Un esprit sain, qui a la santé, est un esprit explorateur. Il n’est pas effrayé par l’au-delà, il n’est pas trop fatigué pour se porter en avant ; un esprit vraiment sain sait qu’il n’y a pas d’avenir s’il ne se met pas en marche de tout son cœur. La méditation est simplement un moyen de parvenir à cette santé fondamentale de l’esprit, un état dans lequel notre esprit a la place de respirer, où il n’est pas assailli et tiré vers le bas par des futilités, par ce qui est purement matériel ; un état dans lequel, parce que nous sommes ouverts à la vérité ultime et à l’amour ultime, nous sommes appelés à autre chose qu’à des futilités. Nous sommes appelés à vivre non pas en surface, mais à la source, la source du fleuve de vie, là où le flot vital jaillit avec puissance, dans sa pureté cristalline. Fully Alive

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.