Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Méditation, chemin de simplicité

Le mot « méditation » vient du latin meditare, formé à partir de l’expression stare in medio, rester au centre. De même pour le mot « contemplation ». Il ne signifie pas regarder quelque chose, Dieu ou quelqu’un d’autre. Contempler, c’est « être dans le temple » avec Dieu. Le temple est notre cœur, les profondeurs de notre être. En méditant, nous quittons les couches superficielles de notre vie et entrons dans quelque chose qui est profond ; en méditant, nous quittons les choses passagères, éphémères de la vie pour entrer dans ce qui est éternel. Le but ultime de toute religion est de re-lier, et le lien qu’il s’agit de rétablir est essentiellement celui qui nous rattache à notre centre profond. Être re-lié à notre centre est le but de toute religion. Nous savons par la révélation chrétienne que l’Esprit de Dieu demeure dans notre centre, dans les profondeurs de notre esprit. La vérité que nous découvrons par l’expérience personnelle – pour peu que nous accomplissions le pèlerinage vers ce lieu de sainteté – est qu’il n’y a qu’un centre et que ce centre est partout. Le chemin est celui du désapprentissage. Le chemin est celui de la dépossession. Le chemin est celui de la simplicité. Nous désapprenons et nous nous dépossédons de nous-mêmes en nous détournant de nos propres paroles et pensées pour demeurer uniquement avec le mot de prière. Voilà ce qui nous conduit dans la profondeur. Chacun doit comprendre qu’on ne peut se contenter de faire juste un peu de méditation. Si vous voulez méditer, alors il faut lui donner une place centrale dans votre vie. Le Chemin de la méditation

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.