Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

L’union simple et aimante avec Dieu

Pour commencer à méditer, il ne faut rien de plus que la détermination de commencer. Commencer à découvrir nos racines, notre potentiel, commencer ce voyage de retour à notre source. C’est Dieu notre source. Dans la simplicité de la méditation, au-delà de toute pensée et imagination, nous commençons à découvrir dans la simplicité totale que nous sommes en Dieu ; nous commençons à comprendre que nous sommes en Dieu, en qui nous avons le mouvement et la vie, en qui nous avons notre être. Nous tentons de décrire cette conscience qui croît dans le silence et l’engagement quotidien comme « conscience unifiée ». La méditation est juste cet état de simplicité qui représente la pleine maturation de notre innocence originelle. Comme le disait sainte Catherine de Gênes : « Mon moi, c’est Dieu. Et je ne me connais pas moi-même sinon en Lui. » Le message du christianisme a ceci de magnifique que tout le monde est invité à rejoindre cet état d’union simple, aimante, avec Dieu. C’est ce que Jésus est venu proclamer et réaliser. C’est ce à quoi chacun est invité à s’ouvrir. « Mon moi, c’est Dieu. Et je ne me connais pas moi-même sinon en Lui. » Comme nous en faisons tous la triste expérience personnelle, nous sommes si facilement distraits ! L’amour de Dieu est donné librement, généreusement et universellement à tous. L’amour de Dieu coule dans nos cœurs en un flot puissant. Mais comme Marthe dans l’histoire de l’Évangile, nous nous agitons pour tant de choses ! C’est pourquoi nous devons tous nous attaquer à ce manque de discipline. Nous devons amener notre mental agité et vagabond au repos. C’est l’une des premières grandes leçons d’humilité que nous apprenons quand nous réalisons que nous ne parvenons à la sagesse et au repos, que les distractions ne sont surmontées, que grâce au seul don de Dieu. Sa prière est le don qu’Il nous fait, et tout ce que nous avons à réaliser est de nous rendre disponibles, ce que nous pouvons faire en devenant silencieux. Le silence est la réponse humaine essentielle au mystère de Dieu, à l’infini de Dieu. Nous apprenons à être silencieux en nous contentant de dire notre mot de prière avec une humble fidélité. Le Chemin de la méditation

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.