Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

L’expérience de la prière

Ainsi, pour commencer, nous devons comprendre que le Royaume de Dieu n’est pas un lieu mais plutôt une expérience. C’est une intuition à laquelle il n’est pas facile de s’accrocher parce que notre compréhension de la nature de la prière est souvent déformée par notre imagination. Mais elle est capitale. Nous sommes énormément et durablement influencés par l’éducation religieuse de notre enfance au sujet du ciel, en tant que « lieu où nous allons après la mort », et de la prière en tant que « dire à Dieu ce que nous voulons ». Mais il faut prendre conscience des limites fondamentales de cette instruction, conçue pour des enfants. Très souvent, notre maturité spirituelle reste très en retard par rapport à nos autres niveaux de croissance et de développement. L’expérience de la prière est celle des effets libérateurs de la transcendance. Elle est, comme je l’ai dit, la transcendance réalisée. Ce qui se produit dans la prière, c’est que l’amour du Christ est libéré dans nos cœurs. Toutes les illusions et les images qui le restreignent ou le déforment sont dépassées. C’est le travail de la découverte et de la réalisation de notre liberté humaine, notre affranchissement du désir, du péché, de l’illusion. Ce n’est que si nous sommes libres et rendus à notre ressemblance divine que nous pouvons connaître l’amour du Christ. La liberté est la condition pour être réel, en contact harmonieux avec le fond de notre être, notre source et notre origine. Nous ne pouvons atteindre le fond de notre être que par le mouvement qui nous centre sur l’autre, le mouvement de la transcendance. En suivant ce mouvement, conduits par l’Esprit, nous entrons dans l’expérience de devenir pleinement réels au sein de la réalité de Dieu qui coule librement et embrasse tout. Community of Love

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.