Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

La discipline d’immobilité

La vérité concerne le corps et l’esprit. La première chose que nous avons donc à apprendre en commençant à méditer, c’est de rester assis immobiles. En tant qu’Occidentaux, la préoccupation pour la technique de la posture peut devenir excessive. L’image de nous-mêmes dans certaines postures types peut nous séduire. Mais le but de la posture n’est pas de poser. Les seules règles à suivre concernant la posture sont de garder la colonne vertébrale bien droite et de rester aussi immobile que possible. Mais cela implique une discipline que chacun de nous doit acquérir. Nous ne sommes pas habitués à rester assis sans bouger, nous ne sommes pas habitués à rester immobiles mentalement. Mais l’esprit doit parvenir à l’immobilité dans une unité profonde avec le corps qui demeure dans une profonde immobilité. Vous découvrirez par l’expérience personnelle que l’immobilité corporelle n’est pas la forme d’immobilité la plus difficile. Plus exigeante est l’immobilité mentale qu’implique l’abandon des imaginations, raisonnements, comparaisons, analyses et autres jugements. Un des plus grands dangers que nous courons en méditant résulte de notre éducation hyper intellectuelle. En méditant, nous ne pensons pas à Dieu et nous n’analysons pas la réalité. Nous restons immobiles et apprenons à connaître Sa nature, apprenant, autrement dit, à apprendre. Nous découvrons qu’Il est amour et, en un sens vrai, méditer consiste simplement à découvrir l’amour qu’est Dieu dans notre cœur. Le Chant du silence

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.