Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Entrer dans le silence

Je crois que nous devons tous apprendre que nous n’avons pas à créer le silence. Le silence est en nous. Ce que nous avons à faire est d’y entrer, de devenir silencieux, de devenir le silence. Le but et le défi de la méditation est de nous permettre d’être suffisamment silencieux pour que ce silence intérieur puisse émerger. Le silence est le langage de l’Esprit. Ces paroles de saint Paul adressées aux Éphésiens sont chargées de la puissance du silence : C’est pourquoi je fléchis les genoux en présence du Père de qui toute paternité, au ciel et sur la terre, tire son nom. Qu’Il daigne, selon la richesse de sa gloire, vous armer de puissance par son Esprit pour que se fortifie en vous l’homme intérieur, que le Christ habite en vos cœurs par la foi, et que vous soyez enracinés, fondés dans l’amour (Ep 3, 14-17). Les mots que nous utilisons en essayant de transmettre le message chrétien dans l’expérience chrétienne doivent être porteurs d’intensité et de puissance, mais ils ne peuvent l’être que s’ils jaillissent du silence de l’Esprit dans l’homme intérieur. Apprendre à dire son mot, abandonner tous les autres mots, idées, imaginations et fantasmes, c’est apprendre à entrer dans la présence de l’Esprit qui réside en nos cœurs, dans l’amour. L’Esprit de Dieu habite en nos cœurs en silence, et c’est avec humilité et foi que nous devons entrer dans cette présence silencieuse. Saint Paul termine ce passage de sa lettre aux Éphésiens par ces mots : « Vous entrerez par votre plénitude dans toute la Plénitude de Dieu. » Tel est notre destin. Le Chemin de la méditation  

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.