Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Entrer dans le mystère divin

Mes salutations cordiales en Notre Seigneur ! Aujourd’hui, nous célébrons la fête de saint Benoît, une date tout à fait indiquée pour envoyer cette lettre au grand nombre d’entre vous qui partagez avec nous sa vision et son héritage. Sa compréhension de la vie chrétienne comme engagement dans la réalité ordinaire, fondé sur l’expérience contemplative, a inspiré et continue d’inspirer des personnes d’origines sociales très diverses et mues par des vocations très différentes à servir le Dieu un. Je me souviens, il y a quelques années, avoir entendu un vieux moine citer une description de la générosité monastique qui m’a paru d’une merveilleuse justesse : « Accorder à des choses dont on fait peu de cas un zèle inexplicable. » C’est le particulier qui révèle l’universel, et c’est un engagement à la perfection dans tout ce que nous faisons, pour l’amour de la perfection, qui nous rend capables de nous renoncer. Le génie de Benoît tient à ce qu’il a su rendre cette approche qui pourrait si aisément devenir fanatique, humaine, compatissante et tolérante, en un mot véritablement chrétienne. La force persistante de cette vision tient à son humanité. Une vision religieuse de la vie peut si facilement perdre son souci de l’humain, mais pour Benoît, c’est par l’humanité de Jésus et notre propre humanité que nous entrons dans le mystère divin. The Present Christ

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.