Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Enraciner notre vie dans la réalité spirituelle de Dieu

Le sens ultime de Dieu ne se trouve pas dans ce que la société dit de nous, ce serait « préférer l’approbation qui vient des hommes à celle qui vient de Dieu », comme le dit Jésus. Lorsque saint Thomas More fut enfermé dans la Tour de Londres pour avoir préféré sa conscience à l’approbation du roi, son rôle officiel fut anéanti et il devint un criminel ordinaire. Toutefois, son intégrité fut préservée. Il savait qui il était, non seulement aux yeux du monde, voire à ses propres yeux, mais encore aux yeux de Dieu. Il avait une profonde confiance provenant de la vraie profondeur de la connaissance de soi qui lui avait appris qui il était de toute éternité : créé par Dieu, sauvé par Jésus et un temple de l’Esprit Saint. Si nous voulons atteindre cet objectif, nous devons être aussi radicaux, à notre manière, que Thomas More. Tout le monde autour de lui tenta de le dissuader de rester intègre. Nous vivons dans une société qui ne reconnaît pas la valeur cruciale de la pratique spirituelle, car elle a oublié la réalité spirituelle. La méditation est une pratique qui nous permet chaque jour d’enraciner notre vie dans la réalité spirituelle de Dieu. C’est une voie positive, même si nos valeurs courantes, matérialistes et axées sur la sociabilité, peuvent la dénigrer comme une perte de temps ou une introversion improductive. Toutefois, en méditant nous ne rejetons pas le monde ni ne construisons de fausse opposition contre lui. Nous souhaitons vivre pleinement dans le monde, mais nous savons que nous ne pouvons parvenir à cette plénitude et cet engagement sans réserve qu’à la condition d’être vraiment enracinés en Dieu. Word Made Flesh

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.