Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Atteindre l’état d’harmonie intérieure et extérieure

Quand vous commencez à méditer, vous devez avoir une motivation, vous devez avoir un objectif pour partir, une impulsion, en quelque sorte, pour vous mettre en route. Il n’est pas de meilleur incitation que de vouloir atteindre cet état d’harmonie intérieure et extérieure. La paix est un noble objectif qui unifie notre être. Dans de nombreux écrits sacrés des traditions orientale et occidentale, ce but est décrit comme l’état de la béatitude, de la gloire, du salut ou simplement de la vie. Le but est d’être vivant, pleinement, humainement. Donc, si vous voulez une motivation pour méditer, celle-ci est aussi bonne qu’une autre. Mais une fois que vous avez commencé à méditer de manière régulière et quotidienne, vous ne tarderez pas à réaliser que la méditation a sa propre dynamique. Une fois qu’on a commencé à méditer, on se rend compte qu’on y vient avec de moins en moins d’exigences et sans en attendre de récompense. On médite simplement parce que c’est le moyen le plus évident qu’on puisse trouver pour nous conduire à un sentiment de plénitude, d’unité, qui est au-delà de notre contrôle ou de notre possession, et qu’on ne peut éprouver que si l’on accepte qu’il soit, par nature, un don. Avec la méditation, nous découvrons que l’acceptation de ce don est ce pour quoi la vie nous est donnée, pour être complet, pour être un, et ainsi, pour activer tout le potentiel dont nous disposons librement pour vivre, pour être heureux, pour être. Méditer est à l’esprit ce que respirer est au corps. The Heart of Creation

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.