Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Carême 2023 – Mardi de la 3e semaine de Carême – 14 mars 2023

Loading

Réflexions quotidiennes du Carême 2023 :

Mardi de la 3e semaine de Carême (14 mars 2023)

Un jour d'hiver, alors que je marchais sur les collines d'une région sauvage d'Irlande, j'ai rencontré la présence de Marie qui émergeait du brouillard. Sa statue se tenait debout, regardant la vallée morne tandis que la brume roulait autour d'elle. Elle m'a ému par sa solitude et l'image d'une compassion sincère, avec à la fois un détachement puissant et une douceur enveloppante, qui était aussi presque impersonnelle. Elle m'a rappelé la profonde vénération pour Marie et le divin féminin dans la psyché irlandaise à travers des siècles de dévotion spirituelle et d'occupation étrangère.

De nombreux récits d'apparitions, qui n'admettent pas d'explication rationnelle, partagent des éléments communs tels que des apparitions directes à de jeunes enfants simples et pauvres, plutôt qu'à des prêtres, des évêques ou des adultes pieux, et l’appel à la justice sociale, à la paix et à une prière toujours plus profonde. Souvent, ces apparitions ont eu lieu en des temps et des lieux de conflit. En général, les rapports des enfants sont d'abord rejetés par les autorités ecclésiastiques. (J'aime l'histoire d'une enfant racontant ce qu'elle avait vu à son évêque qui l'a rudement congédiée et qui a essayé de l'humilier. La jeune fille répondit : "Elle m'a dit de vous dire ce que je viens de dire. Elle n'a pas dit que je devais vous convaincre").

Pour beaucoup de gens, ces choses sont difficiles à comprendre, en partie parce qu'elles ne peuvent pas être rationalisées ni même psychologisées. En fait, elles renvoient à une autre dimension de la réalité et constituent un élément authentique d'une réponse religieuse possible à la vie. Dans les années 1970, alors que des milliers de Vietnamiens déplacés fuyaient leur pays déchiré par la guerre dans des petites embarcations sur des mers dangereuses, nombre d'entre eux n'ont jamais atteint le rivage. Un bateau survécut à une violente tempête et, lors du débarquement, les passagers décrivirent une apparition de Kwan Ying, la déesse bouddhiste maternelle de la compassion, qui les a réconfortés et accompagnés au pire moment de la tempête, alors qu'ils étaient sur le point de couler.

Pour survivre à notre tempête actuelle, nous avons besoin de restaurer le féminin dans la culture patriarcale mondiale. Approfondir notre sens de la réalité et du Dieu vivant est essentiel, mais cela implique plus qu'un changement de langage (bien que ce soit une étape nécessaire). Il n'existe pas de mot unique, si ce n'est le terme de "père" pour exprimer la paternité et la maternité de Dieu.

Le jour de la Toussaint 1950, le pape Pie XII, peu libéral, a annoncé le dogme de l'Assomption. Il s'agissait d'une croyance, désormais institutionnalisée, à laquelle de nombreux chrétiens étaient attachés depuis longtemps. Pour beaucoup, elle pouvait sembler dépassée. Carl Jung y voyait une importance symbolique suprême - le "hieros gamos (mariage sacré) dans le plérôme" qui présage la future naissance de l'enfant divin. Il voyait dans cette annonce une tentative, sans doute inconsciente, de l'Église catholique de s'éloigner du "purement" spirituel masculin. Récemment, j'ai réalisé qu'un autre grand esprit de cette époque, Jean Gebser, pensait également qu'il s'agissait d'un "renoncement à la paternité de Dieu trop soulignée, qui est elle-même une réduction du divin, et un rétablissement du principe maternel dans ses droits". Est-ce ce que recherchait Marie dans la nature sauvage du Carême irlandais ?

L'idée importante est de montrer une future naissance de l'humanité en tant que nouvelle "mutation". Une condition préalable, qui nécessite un immense amour maternel, est de reconnaître l'échec total de notre stade actuel de l'existence humaine.

Laurence Freeman, o.s.b.

Partager

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.