Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Carême 2023 – Dimanche de Pâques – 9 avril 2023

Loading

Réflexions quotidiennes du Carême 2023 :

Dimanche de Pâques (2023-04-09)

La pierre avait été enlevée du tombeau

Jn 20, 1-9

Ici à Bonnevaux, lorsque nous nous sommes préparés à la veillée pascale, il y avait beaucoup de compétition, surtout entre les oiseaux dans les arbres et les grenouilles dans le lac, pour voir lesquels feraient le plus de bruit. En plus de cette lutte la plus évidente. Il y a aussi la compétition entre les arbres et les buissons pour savoir lesquels verdiront le plus vite sous le soleil soudain et chaud dont nous profitons ; sans oublier les insectes… Tout ce qui se trouve dans le cosmos, tous les maillons de la grande chaîne de la vie qui nous unit au Verbe par lequel tout est venu à l'existence et qui s'est fait chair, est mort pour nous et est ressuscité.

Dans la grande homélie du deuxième siècle que nous lisons chaque année à cette époque, le Christ ressuscité parle avec l'autorité irrésistible de l'amour à ceux qu'il libère de l'enfer depuis le commencement des temps :

« Par amour pour vous et pour vos descendants, j'ordonne maintenant, de ma propre autorité, à tous ceux qui sont retenus en esclavage de sortir, à tous ceux qui sont dans les ténèbres d'être éclairés, à tous ceux qui dorment de se lever. Je t'ordonne, ô toi qui dors, de te réveiller. Je ne t'ai pas créé pour que tu sois prisonnier de l'enfer. Lève-toi d'entre les morts, car je suis la vie des morts. »

La résurrection est le résultat de l'amour qui entre dans ce qui est mort pour le rappeler à la vie, que ce soit une relation rompue, un échec désespéré, un monde brisé ou une planète mourante. Seul l'amour le plus grand, la source de l'agapè, peut briser les murs et les armes construits par les illusions, l'orgueil ou le désespoir de l'ego.

Si nous nous sentons en dehors de cela, observateurs ou sceptiques attendant d'être convaincus, et si nous nous demandons comment le vérifier, la même homélie nous dit les paroles du Christ :

« Lève-toi, quittons ce lieu, car tu es en moi et je suis en toi ; ensemble nous formons une seule personne indivise et nous ne pouvons pas être séparés. »

Pour voir le Christ ressuscité, il nous suffit d'entrer dans cet espace de simple unité en nous-mêmes, là où nous ne sommes en dehors de rien, où rien n'est en dehors de nous. Après ces quarante jours, nous poursuivons le même pèlerinage que celui qui nous a conduits jusqu'ici. Merci de l'avoir partagé avec moi et tous les autres. Et merci à la merveilleuse équipe de traducteurs en dix langues qui a été patiente avec moi quand ma principale résolution de ce Carême - vous faire parvenir la réflexion quotidienne deux jours à l'avance - n'a pas été respectée. Trahis et traîtres peuvent s'unir à celui dont nous ne pouvons être séparés, comme nous le disons :

Alléluia !

CHRIST EST RESSUSCITÉ, IL EST VRAIMENT RESSUSCITÉ !

Laurence Freeman, o.s.b.

Partager

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.