Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Carême 2022 – Samedi de la 3e semaine de Carême – 26 mars 2022

Réflexions quotidiennes du Carême 2022:

Samedi de la 3e semaine de Carême (2022-03-26)

Francis Bacon, l'un des fondateurs de la science moderne, a dit que "l'expérience est la meilleure preuve". Mais qu'est-ce que l'expérience ?

Si j'ai de mauvaises nouvelles et que je me sens déprimé et pessimiste, c'est une expérience. C'est la preuve que je suis affecté par ce qui se passe ou ce que disent les gens. Cela ne signifie pas que mon pessimisme est une preuve. Il en va de même lorsque la roue de la fortune tourne et m'apporte de bonnes nouvelles et une vision positive des choses. L'expérience en soi ne prouve pas grand-chose, si ce n'est que je suis sensible et que j'ai des hauts et des bas. Ce qui compte, c'est la profondeur de l'expérience. Plus elle est profonde, plus elle reflète un niveau auquel on peut se fier parce qu'il est moins sensible aux changements de circonstances et aux sautes d'humeur.

J'ai cité hier Maria et Albert de Lviv qui disaient qu'alors que "tout ce qui nous entoure est en train de mourir, nous trouvons en nous ce qui ne peut pas mourir". Cela reflète une expérience née non pas d'idées mais d’une vision. Les idées, comme les sentiments, sont très changeantes. Les bonnes idées peuvent nous exciter, puis nous décevoir lorsque nous regardons au-delà. Une vision ressemble davantage au sens que Bacon donne au type d'expérience qui prouve la vérité. Prouver signifie tester quelque chose, essayer ou démontrer. Même les grandes et stupéfiantes intuitions doivent être testées. Nous ne devrions pas croire n’importe quoi sans accepter le processus de test. Le mot a aussi le sens ancien d’"être en tête". L'expérience en relation avec la vérité nous amène toujours à connaître et à comprendre plus profondément.

Ainsi, nous n'arrêtons pas de méditer la première fois que nous avons une "bonne méditation", en pensant que nous sommes arrivés. L'expérience démontrera qu'il existe des schémas et des cycles que nous traversons à mesure que nous avançons. Notre relation à la méditation sur une période de temps prolongée révèle la nature de notre lien, de notre relation et finalement de notre union avec Dieu. Il n'y a pas d'arrivée. Seulement un commencement toujours renouvelé, un JE SUIS sans limite.

Le Carême est un rappel pour tester notre expérience, défier notre complaisance et secouer nos habitudes à moitié conscientes. Un Carême où nous accompagnons la souffrance et l'indignation de l'Ukraine a l'étrange potentiel de nous emmener plus profondément que nous ne l'aurions fait autrement. Les remarques de Maria et Albert le démontrent, tout comme la résilience héroïque de la résistance nationale. Dans tout ce que j'ai pu lire ou voir sur l'état d'esprit du pays et le leadership du président Zelensky, je ne me souviens pas d'une haine exagérée des Russes, mais plutôt d'un amour sacrificiel pour leur pays et pour la liberté.

La vision qu'ils manifestent au reste du monde est la preuve de quelque chose d'encourageant pour l'humanité, un enseignement profond sur la vérité.

Laurence Freeman OSB

 

Partager