Récit de l’Exode et la Covid-19 – texte de Robert Chrétien (méditant de Victoriaville)



Texte de Robert chrétien (méditant de Victoriaville) 2020-04

Récit de l’exode et la Covid-19

Au cours de ma réflexion matinale, mon attention s’est portée sur l’exode du peuple hébreu. En bref, voici les grandes lignes de ce récit. Le peuple hébreu était retenu en esclavage en Égypte et voici que Moïse inspiré, propose aux hébreux de quitter leur esclavage pour aller vers un pays où coule le lait et le miel et la liberté. Mais le hic c’est qu’il faut affronter des obstacles, la mer, le désert et le risque de famine. Très tôt, après le départ les gens se sont mis à récriminer contre Moïse car ils avaient le regard tourné vers le passé ce qui les porte à focusser sur ce qui leur manque de l’Égypte. D’où l’expression les oignons d’Égypte.

Certes il y a des différences entre ce récit et notre situation actuelle; toutefois le récit peut nous éclairer dans une réflexion spirituelle. En effet, nous avons un confinement à traverser et cela est très déstabilisant. Toutes nos habitudes sont chamboulées; les commerces sont fermés, les sorties sont inexistantes, la façon de vivre nos relations est transformée, etc. Alors la tentation est grande de se tourner vers un passé pas si lointain et de regarder ce qui nous manque (nos oignons d’Égypte). Et bien sûr de sombrer dans le pessimisme, la déprime voire le découragement. Et comme le peuple hébreu qui s’est retourné contre leur héros Moïse, nous pourrions être tentés de chialer contre nos premiers ministres, les dirigeants de la santé publique.

Bien sûr chacun et chacune d’entre nous disposons de choix à faire pour autant que nous gardions en tête les objectifs poursuivis. Dans le cas du peuple hébreu, c’était la liberté. Dans le nôtre c’est de traverser cette période en santé. Si nous choisissons de tourner notre regard vers les avantages de notre situation plutôt que les manques, nous pourrions découvrir que nous traversons un temps de GRÂCE., un temps de BÉBÉDICTIONS. Dans notre liberté d’enfants d’un Dieu qui nous aime nous avons le choix de tourner notre attention vers le passé.

L’autre piège consiste à plonger dans l’attitude « le meilleur est à venir » qui n’a rien de mal en soi, mais si nous le faisons en occultant la réalité actuelle, cela constitue une fuite en avant et pire cela nous prive des grâces du moment présent.

Et si ce temps présent au coeur de la pandémie était la meilleure occasion de réfléchir, d’évaluer et de choisir de bien vivre ce temps présent? Christophe Maé chante : « Où, il est où le bonheur? » Et si le bonheur était ici et maintenant dans ce que nous vivons et traversons ensemble.

Le bonheur comme nous l’expérimentons au quotidien est dans la simplicité, le dépouillement et l’humilité. La valeur de nos relations nous est révélée par la distanciation physique. La valeur de notre quotidien est dans la simplicité. Nous expérimentons l’humilité devant l’infiniment petit et invisible virus qui nous oblige à tout remettre en question.

Quels choix ferons-nous? Quelle attitude privilégions-nous? Cela nous appartient.

Comme le propose la prière : Mon Dieu donne-moi la SÉRÉNITÉ d’accepter les choses que je ne puis changer. Le COURAGE de changer celles que je puis et la SAGESSE d’en connaître la différence.

MARANATHA


POUR OUVRIR LE TEXTE EN PDF ET POUVOIR L’ENREGISTRER:


 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire