Meditatio – Printemps 2019

$0.00

Description

Chers méditants et amis de la CMMC,

Vous lisez ce bulletin après les fêtes de Pâques alors que la plupart des articles ont été écrits avant, temps de traduction oblige. J’en profite pour remercier Chantal, pour tout le temps passé à traduire le bulletin qui nous arrive en anglais, et toute l’équipe de relecteurs qui fait un travail remarquable. Chaque trimestre, l’équipe de coordination choisit les articles qui seront traduits à partir de la version anglaise et compile des témoignages sur les événements organisés en France ainsi que des articles sur notre actualité.

Ces derniers mois celle-ci a été très riche : les rencontres annuelles de la communauté française ont eu lieu en mars. Nous étions 170 venus de toute la France et de Suisse. Vous pouvez écouter sur le site internet les conférences inspirantes de Laurence Freeman et de notre invité Jean-Guilhem Xerri (plus de détails en page 10). La petite communauté d’oblats qui vivait à Londres ainsi que le père Laurence ont déménagé à Bonnevaux. Les travaux de la maison principale se sont terminés in extremis pour la retraite de Pâques. Et enfin, le comité de pilotage (guiding board) de la communauté au niveau mondial s’est réuni pendant trois jours à proximité du futur centre. 17 personnes de 13 nationalités différentes composent cette équipe. J’ai la chance d’en faire partie depuis cette année pour un mandat de trois ans. Le bulletin anglais ayant été écrit avant cette rencontre, vous trouverez dans le prochain numéro plus de détails sur ce sujet mais je voulais partager avec vous une réflexion en lien avec ce que Laurence mentionne dans sa lettre : cette idée d’être à la fois local et global.

C’est pour moi une des caractéristiques de la communauté mondiale pour la méditation chrétienne : nous sommes des méditants participant à des groupes de méditation qui se réunissent localement ; nous sommes aussi des méditants isolés, habitant aux quatre coins de la France ou du monde se connectant via une plateforme en ligne (il existe aujourd’hui au sein de la WCCM 71 groupes en ligne) ; ou bien encore des méditants qui se relient à la communauté par les différents bulletins, les sites internet ou les réseaux sociaux. Certains d’entre nous viennent à des rencontres régionales pour une journée, d’autres se déplacent pour un évènement national comme les rencontres ou bien traversent la planète pour participer au John Main Seminar ou à la retraite de Monte Oliveto en Italie ; certains, à l’occasion d’un séjour en vacances ou d’un déplacement professionnel, viennent méditer dans un groupe repéré sur internet. Parmi ceux qui sont engagés dans le partage du don de la méditation : les uns privilégient l’ancrage et le rayonnement local, pendant que d’autres préfèrent agir au niveau international. Certains se sentent à l’aise pour oeuvrer dans les milieux chrétiens, tandis que d’autres ciblent l’interreligieux, voire même dépassent les frontières du religieux, partant du principe que la pratique de la prière silencieuse est universelle. UNE communauté ; DES ramifications multiples.

En repartant de ces trois jours de travail au sein du comité de pilotage international, j’ai vraiment eu le sentiment de faire partie d’une très grande famille, extensible à l’infini.

Bonne lecture, avec toute mon amitié,

Sandrine Hassler-Vinay
Membre du groupe de coordination
Coordinatrice nationale
sandrine@wccm.fr / 06 37 53 74 71

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Meditatio – Printemps 2019”