Libérer le mot de prière

Texte méditatif du 19 janvier

méditer chaque jour et trouver la paix intérieure
Extrait du livre de John Main "Méditer chaque jour et trouver la paix intérieure", disponible sur notre boutique.

Beaucoup de gens ont l’impression, au premier abord, que la méditation ne tardera pas à devenir elle aussi un exercice de plus, fastidieusement répétitif. Cet été, je prêchais une retraite dans un monastère en Irlande et l’une des moniales qui avait assisté à un des exposés sur la méditation et le mot de prière vint me trouver en disant : « Vous savez, mon Père, je ne pourrai jamais faire ça ; non, non, ce serait terrible. » La pratique du mot de prière telle qu’elle la comprenait était tout à fait superficielle en raison de son caractère répétitif et ennuyeux. J’espère néanmoins qu’elle s’est mise à méditer malgré ses craintes, car le seul fait de faire un peu l’expérience d’apprendre réellement à dire le mot de prière (en quoi consiste l’art de la méditation) aurait changé son mental, et lui aurait fait comprendre que l’art de la méditation consiste simplement à libérer le mot de prière dans son cœur. Le problème, c’est que nous voulons toujours tout contrôler. Il nous est très difficile, à nous Occidentaux, d’apprendre à libérer le mot de prière, à le laisser résonner, le laisser chanter dans notre cœur en une sorte de glorieuse liberté.

Pour cela, une demi-heure chaque matin et chaque soir, nous sommes concentrés au-delà de nous-mêmes. Sous l’action de l’Esprit Saint, notre esprit s’élargit, notre cœur se dilate, nous gagnons en générosité. Un changement s’opère en nous parce que, en méditant, nous rencontrons et embrassons la force qui rend cette transformation possible. Nous aimerions tous sans aucun doute être plus gentils, plus compréhensifs, plus altruistes, plus bienveillants, plus compatissants, etc. Mais en même temps, nous reconnaissons que nous sommes des êtres faibles, mortels et faillibles. Ce constat nous amène souvent à protéger notre vulnérabilité.

En méditant, nous découvrons la source d’énergie qui nous permet de vivre débarrassés de l’anxiété d’avoir à nous protéger ; elle est établie en plein centre de notre être, dans notre cœur. « Dieu est le centre de mon âme. » Mais la méditation est éminemment pratique, parce qu’elle demande à chacun d’entre nous de venir découvrir par l’expérience directe ce que signifie cette phrase : « Dieu est le centre de mon âme. »

The Heart of Creation

John Main
A propos John Main 281 Articles
John Main, moine bénédictin, est le fondateur du mouvement international de la méditation chrétienne. Après avoir appris à méditer auprès d’un maître hindou, il a découvert que, dans l’antiquité, des moines chrétiens comme Jean Cassien pratiquaient la prière d’une manière analogue.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire