Accueil

Échos du silence, vol 26 no. 1, 2018

communautés de méditation chrétienne
Une communauté de méditants à St. Anthony's Retreat Center. Source image : Youtube

C’est la clé de voûte dans la manière de recevoir quelqu’un. C’est un point d’honneur pour toutes les communautés de méditation chrétienne, où qu’elles soient, de recevoir avec beaucoup d’égards toute personne qui se présente. Nous le savons bien, les responsables et coresponsables de communautés de méditation chrétienne respectent intégralement la nouvelle personne. Si cette dernière se présente, c’est qu’elle a suffisamment de motifs personnels pour rencontrer une communauté dont très souvent, elle ne connaît pas les membres. Elle s’inscrit dans un cheminement spirituel à ce moment précis de sa vie. Elle vient pour explorer l’authenticité de la démarche spirituelle de cette communauté. Car il y en a plusieurs qui ont fait des expériences diverses au sein de multiples organismes, mouvements, ou groupes sans être satisfaits de leur quête de l’Absolu.

Le respect intégral de la personne reçue implique de l’accueillir gratuitement et généreusement sans questionnement inutile. En effet, ce n’est pas du tout important de connaître son état civil actuel ou antérieur, de savoir si elle est sur le marché de l’emploi ou à la retraite. Tout ce qui relève de la vie privée n’importe aucunement. Toute personne est bien plus que ce qu’elle affiche. La respecter, c’est accepter de cheminer avec elle dans une liberté consentie et affranchie de toute curiosité bien humaine, mais point essentielle.

L’accompagner dans la persévérance. L’approche de la prière contemplative, dans le sillon de John Main, bénédictin, toute simple qu’elle se veut être en tous points, ne s’acquiert graduellement que par la pratique. Il n’est pas évident pour celui ou celle qui arrive de se situer au cœur de ce mouvement. Les membres habituels peuvent avoir la tentation de tenir pour acquis l’exercice de cette prière profonde. Il faut échanger avec toute nouvelle personne et lui laisser les coordonnées de personnes expérimentées qui pourront répondre adéquatement à ses questions toujours pertinentes.

Comme toutes les méditantes et les méditants qui acceptent humblement, à chaque période de méditation, de se considérer comme des débutants et des débutantes, il faut alors encourager chez la nouvelle personne le sentiment d’appartenance à la communauté, si tôt que possible. Nous partageons, en quelque sorte, les mêmes difficultés, les mêmes défis et surtout la joie de construire une communauté priante. Une communauté, dis-je, avec tout ce que cela implique de devenir une authentique communauté vivante, vivace et vivifiante. Mais l’accueil, c’est aussi l’ouverture à tous comme la Règle de Saint-Benoît le dit si bien : « Tous ceux qui surviennent seront reçus comme le Christ », dit le moine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire