Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

7 octobre 2021

(Photo : Laurence Freeman, Bonnevaux, France)

Sagesse du jour                 (2021-10-07)

La méditation est une question de relation. Ce n'est pas ainsi qu'on la présente et qu’on en parle dans les médias. Dans une culture hyper-individualiste comme la nôtre, on considère que la santé est quelque chose de très individuel – c’est ma santé. Ce sens hyper-individualiste du moi nous entraîne à considérer non seulement la médecine mais aussi la méditation d'une manière très égocentrique : qu'est-ce que ça va m'apporter ? C'est peut-être par là qu'on commence : on commence là où on est. Mais c'est aussi pourquoi la façon dont on enseigne la méditation est si importante. Dans quelle direction vous pousse-t-elle ? Est-ce vers un égocentrisme plus profond et plus démesuré, qui finira bien sûr par vous exploser à la figure ? Ou est-ce le début d'un entraînement à l'attention, où l'attention devient générale, en d'autres termes centrée sur la relation plutôt que simplement sur soi. L'un des tout premiers domaines dans lesquels nous expérimentons les changements de la méditation dans notre vie est celui de nos relations, à commencer par notre relation avec nous-même.

Laurence Freeman OSB, Health & Wholeness

Partager