Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

4 août 2021

(Photo : Laurence Freeman, Irlande)

Sagesse du jour                                (2021-08-04)

Voilà ce qu’est le péché : un état de division personnelle, de contradiction intérieure qui, s'il n’est pas traité, guéri ou réparé d'une manière ou d'une autre, nous détruira, nous déchirera. Parce que le péché est un état de division très douloureux à vivre, nous invoquons la loi pour tenter d'y remédier. Mais la loi ne peut pas aller à la racine du problème. Elle peut traiter les symptômes, peut-être, elle peut vous donner la satisfaction personnelle de l’avoir accomplie, ce qui devient une sorte de substitut à la vraie vertu, mais elle n'enlève pas la blessure fondamentale de la division intérieure. D'où est-ce venu ? Pourquoi en sommes-nous là ? Nous ne le savons pas, mais il en est ainsi. La deuxième grande idée est que là où il y a le péché, la grâce abonde d'autant plus. Et c'est une nouvelle considérable : là où il y a le péché, il y a la grâce en abondance. Plus il y a de péché, plus il y a de grâce. Il s'agit d'une conception de la relation entre la condition humaine pécheresse et Dieu complètement différente de celle que nous avions imaginée auparavant. Ainsi, ce n'est pas la loi ou le châtiment qui va guérir le péché, mais la grâce. Qu'est-ce que la grâce ? La grâce est don de soi - d'une personne à une autre. La grâce est cette attention que nous recevons d'une autre personne.

Laurence Freeman OSB, Grace at Work

Partager