Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

31 janvier 2022

(Photo : Laurence Freeman, Irlande)

Sagesse du jour                 (2022-01-31)

John Main dit que le grand problème de notre époque est d’avoir perdu le sens de l'unité pour une grande part de notre vie. Nous sommes divisés en segments de plus en plus petits, polarisés et en compétition les uns avec les autres. La surspécialisation en est une conséquence : un mode de connaissance qui tente de tout comprendre sur un sujet et finit par ne rien savoir du tout. (...) Dans cette conscience divisée, poursuit John Main, nous avons perdu l'unité essentielle, la fraternité et la sororité de la famille humaine, le sentiment personnel d'unité, intrinsèque à ce que signifie être humain. À titre d'exemple, il cite comme effet de la perte de la conscience unifiée, devenue encore plus extrême depuis lors, la perte de la conscience de notre unité avec l'environnement. Il y a quarante ans, John Main déclarait : "nous vivons au bord d'une catastrophe écologique" créée par les êtres humains, principalement parce que nous avons "quelque part et d'une manière ou d'une autre, perdu ce sens réaliste de l'unité et de l'unicité". Poussé par un sentiment d'urgence, il consacra la dernière partie de sa vie à l'enseignement de la méditation, car

    Dans la méditation, nous cherchons le chemin vers la base de toute perception de l'unité, qui est l'unicité essentielle qu’est chacun de nous. La méditation est d'une simplicité absolue.

Laurence Freeman OSB,  Rediscovering oneness, WCCM Newslette

Partager