Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

23 février 2024

Loading

(Photo Laurence Freeman, Bonnevaux)

Sagesse du jour                 (2024-02-23)

Ces premiers disciples, les douze, n’étaient pas parfaits. Ils commirent beaucoup d’erreurs. Dans les évangiles, nous voyons souvent Jésus s’impatienter parce qu’ils ne comprennent pas ce qu’il dit. Ils discutent pour savoir qui parmi eux sera le plus grand, ils se chamaillent et ils ne comprennent pas la profondeur réelle de son enseignement. Et à la fin ils l’abandonnent. Pierre, le plus grand échec de Jésus, le renie trois fois. Alors pourquoi considérons-nous ces douze comme des modèles de notre vie de disciple ? Ils ne semblent pas être de bons disciples mais Jésus avait foi en eux. Il y eut un lien, et une fois ce lien établi, il y reste fidèle. Même si nous sommes infidèles, lui reste fidèle. C’est la grande force du disciple chrétien : il n'est pas nécessaire d’être parfait, il suffit d'être fidèle et de savoir qu’il nous est fidèle.

 

Laurence Freeman OSB, Christian Life in the Light of Christian Meditation 1: Discipleship

[La vie chrétienne à la lumière de la méditation chrétienne. 1 : La condition du disciple]

https://wccm.us4.list-manage.com/track/click?u=c3f683a744ee71a2a6032f4bc&id=70976dd606&e=7d8aeb5347

Partager

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.