Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

22 septembre 2021

(Photo : Laurence Freeman, Royaume Uni)

Sagesse du jour                 (2021-09-22)

La distraction est donc la première chose que nous découvrons. Et alors nous sommes tous malades en ce sens, comme le dit Freud. Nous sommes tous distraits. C'est une autre façon de comprendre le péché, plutôt que notre vision légaliste du péché, selon laquelle il consiste à faire ce que nous voulons faire, ce que nous n'avons pas le droit de faire - une vision plutôt infantile du péché, comme de ne pas manger de sucreries quand nous voulons en manger. En fait, ce n'est pas du tout ainsi que nous péchons. Le péché, selon saint Paul, c'est un moi divisé. Le toxicomane est celui qui comprend le péché mieux que quiconque. "Ce que je veux faire, c'est ce que je ne fais pas", dit saint Paul. "Ce que je ne veux pas faire, c'est ce que je me trouve à faire" (Rom 7,15.19). Le péché originel, c’est la division à l’intérieur de soi, et c’est une maladie de l'âme que nous devons tous traiter.

Laurence Freeman OSB, Health & Wholeness

Partager