Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

21 janvier 2022

(Photo : Laurence Freeman, Brésil)

Sagesse du jour                 (2022-01-21)

La première chose que j'ai réalisée lorsque j'ai commencé à méditer, et le Père John m'a aidé à le voir, c'est que nous pouvions transcender notre conditionnement. J’ai découvert que nous ne sommes pas seulement le produit d’un conditionnement subi par chacun de nous mais que nous sommes bien davantage. Bien sûr, ce conditionnement est réel, fort, et a façonné notre personnalité, notre culture, notre esprit, en particulier notre psychologie, par ce qui nous est arrivé. Mais nous pouvons le transcender, dans le sens où le transcender ne signifie pas le détruire. Cela signifie qu’en réalisant que nous sommes plus que cela, nous pouvons nous en détacher. On renonce à soi, comme l'a dit Jésus, en nous en détachant. Nous devenons conscients de ce qui est source de turbulence, d'anxiété, de stress et de tempête. Ce détachement, cette prise de conscience, laisse la place à une intégration, à une harmonie plus profonde, à une énergie de paix plus profonde.

Laurence Freeman OSB,  The Unconscious and Grace

Partager