Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

18 juin 2024

Loading

(Photo Laurence Freeman, France)

Sagesse du jour                 (2024-06-18)

Ce qui guérit les blessures de la division, c'est l'amour. L'amour unit, unifie et guérit les blessures du moi divisé. Il surmonte les blessures profondes de notre aliénation. Il nous simplifie. Telle est la véritable signification de l'amour de soi et la raison pour laquelle, comme nous l'a enseigné le père John, nous devons commencer par nous-mêmes. En disant cela, dans un sens, il ne disait rien de nouveau. C'est l'enseignement même de la tradition spirituelle contemplative chrétienne, qui dit que notre connaissance de Dieu doit commencer par la connaissance de soi, que pour connaître Dieu, nous devons nous connaître nous-mêmes. Comme l'a dit saint Augustin, nous devons d'abord être restaurés à nous-mêmes afin de pouvoir ensuite devenir un "tremplin", nous transcender et nous élever jusqu'à Dieu. Ce que la méditation nous apprend, c'est que nous ne pouvons nous aimer que si nous arrivons à nous accepter tels que nous sommes, si nous pouvons reconnaître et voir notre intégralité, et accepter notre côté sombre comme faisant partie de nous-mêmes.

Laurence Freeman o.s.b., Aspects of Love 2

https://meditatiotalks.wccm.org/cd/pOMdGtJWrYb8aiXY1CB6

Partager

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.