Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

13 mars 2022

(Photo : Laurence Freeman, Turquie)

Sagesse du jour                 (2022-03-13)

Bien sûr, le silence est beaucoup plus que l'absence de bruit et plus encore que l'absence de pensées. Peut-être avons-nous tous fait l’expérience, même très brève, d’avoir pu être sans pensées, mais il n'est pas si inhabituel d'être conscient, même un instant ou plus, d'avoir pu être sans pensées : le ciel est très bleu, sans aucun nuage. Mais le silence est plus profond que cela, parce que penser que "Je n'ai pas eu de pensées" est une pensée ; c'est toujours une conscience de soi. Le silence, Ramana Maharshi le dit très clairement, c'est donc quand la "pensée ‘je’ ne surgit pas" - quand il n'y a pas de témoin extérieur ni d'observateur. Et je crois que c'est ce qu’indique Jésus lorsqu'il nous dit de renoncer à soi et tous ses biens, pour entrer dans cette pauvreté d'esprit à laquelle nous accédons par le mantra, et en vivant les conséquences de la répétition du mantra au centre de notre être. "L'étincelle de la vérité dépourvue du ‘je’ est la plus grande austérité".

Laurence Freeman OSB, The Experience of Being

Partager