Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

10 janvier 2024

Loading

(Photo Laurence Freeman, USA)

Sagesse du jour                 (2024-01-10)

Le méditant suit également, comme le jardinier, les lois fondamentales de sa propre nature, et nous devons respecter et bien sûr comprendre les lois et les réalités particulières qui opèrent dans la dimension spirituelle. La seule façon d'y parvenir est de consacrer le temps nécessaire à la pratique contemplative. Peut-être que par le passé, lorsque la vie était moins occupée, moins distraite et moins saturée par les médias et les réseaux sociaux, peut-être que dans les sociétés antérieures plus agricoles, plus traditionnelles et plus calmes, il y avait des périodes ou des moments contemplatifs de la journée au cours desquels les gens pouvaient se sentir à nouveau connectés à leur propre dimension spirituelle, à leur monde intérieur. Mais cela est devenu très rare aujourd'hui, parce que nous avons véritablement recouvert l'ensemble de la vie d'une saturation continue de bruit et d'activité. Aussi, lorsque les enfants ou les adultes ont l'occasion de redécouvrir ce monde intérieur, les enfants le reconnaissent et l'adorent, et les adultes savent généralement que c'est quelque chose qu'ils veulent poursuivre.

Laurence Freeman OSB, Breakthrough

https://wccm.us4.list-manage.com/track/click?u=c3f683a744ee71a2a6032f4bc&id=70976dd606&e=7d8aeb5347

Partager

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.