La constance du mot de prière

méditer chaque jour et trouver la paix intérieure
Extrait du livre de John Main "Méditer chaque jour et trouver la paix intérieure", disponible sur notre boutique.

Ne nous méprenons pas sur la discipline que requiert la méditation, celle qui consiste à écarter toute limitation, que ce soit sous forme de mots, d’idées, d’images, d’intuitions ou de symboles.

La méditation est comparable aux séances d’entraînement d’un athlète. Une discipline de fer conduit à la totale liberté de mouvement dans la performance, une fois la discipline dépassée. Si on ne comprend pas cela, on est amené à dire des choses du genre : « Je médite un peu, à ma façon ; je dis un mot de temps en temps, quand j’en ressens le besoin. Pourquoi faire tant d’histoires à propos d’un engagement total ? » Pour ceux qui pensent ainsi, dire le mot de prière pendant tout le temps de la méditation ressemble en effet à une union consubstantielle avec la rigidité et l’auto-restriction, comme si on mettait une camisole de force à l’Esprit Saint. Mais, comme le savent tous ceux qui ont pratiqué cette discipline, on ne peut même pas commencer à mettre l’Esprit Saint dans une camisole de force.

En revanche, on peut commencer à dire le mot de prière, du début à la fin de la méditation, on le dit jusqu’à ce qu’on ne puisse plus le dire, et s’il y a une camisole de force dans les parages, c’est l’Esprit Saint qui vous la met, la camisole de l’inévitable liberté ! Dans le silence absolu il n’y a que Dieu, il n’y a que l’un, et c’est l’un qui est « tout en tous ».

Word Made Flesh

John Main
A propos John Main 354 Articles
John Main, moine bénédictin, est le fondateur du mouvement international de la méditation chrétienne. Après avoir appris à méditer auprès d’un maître hindou, il a découvert que, dans l’antiquité, des moines chrétiens comme Jean Cassien pratiquaient la prière d’une manière analogue.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire